Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

"suiboku-ga" image à l'eau et à l'encre de Chine.

 
Si le lavis* chinois ou japonais est un art majeur de la peinture asiatique classique c'est pour moi avant tout l'art de la gestion des plans. C'est le souvenir de ces images monochromes, où les plans se dessinaient naturellement uniquement grâce aux différentes densités de gris, qui m'a donné l'envie de créer ces photographies aux tons pastels et aux nuances subtiles.
 

Lavis de Chang Feng, 1660.
 
De mes cours de dessin j'ai retenu quelque chose d'essentiel à la compréhension de la gestion de l'espace : pour créer l'impression de volume dans une image il faut un premier plan, un plan de l'action (ou du sujet), et un arrière plan. De cette manière et sans utiliser la perspective vous obtenez la profondeur et donc la 3eme dimension...
 
 
 
L'importance du "vide" traité avec égalité au plein. Le vide dessinant le plein et le plein dessinant le vide.
L'aspect monochrome entretien l'harmonie générale de l'image. Poésie et plénitude.
 
 
Suiboku : La Voie de l'encre de Ryukyu Saito.
 
Le "suiboku" m'a également très largement inspiré. De manière inconsciente, ces images profondément ancrées en moi ont ressurgi tout naturellement dans mon travail... et c'est en fouillant un peu dans ma bibliothèque que je redécouvre que beaucoup des choses qui m'entourent ont directement ou indirectement influé sur ma production photographique.
 
*Encre de chine diluée à l'eau pour obtenir des variations de gris.
 

 

Tag(s) : #L'inspiration

Partager cet article

Repost 0