Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre uniquement le moment présent, se livrer tout entier à la contemplation de la lune, de la neige, de la fleur de cerisier et de la feuille d’érable… ne pas se laisser abattre par la pauvreté et ne pas la laisser transparaître sur son visage, mais dériver comme une calebasse sur la rivière, c’est ce qui s’appelle [ukiyo].
Extrait de la présentation de l'exposition Estampe Japonaise présentée à BnF en 2009
.


Surimono de Shôsadô Shunman (printemps 1807).

La contemplation, ou l'art de voir les choses, voici une démarche que j'ai naturellement adoptée dès le début de cette aventure. Un peu à la manière d'un monsieur Jourdain : sans même le savoir. C'est en me confrontant à la vision de ces estampes japonaises et en me penchant sur le message contenu que j'ai pris conscience du parallèle existant. Un  parallèle tout de suite établi par les visiteurs de l'exposition Rêve de papillon présentée à Sapporo en juillet et août 2009. C'est par la contemplation du monde que passe sa compréhension, c'est ainsi que mes images certes empreintes d'une évidente recherche esthétiques, n'en sont pas moins pour autant de véritables supports pédagogiques pouvant servir à transmettre la connaissance.


Aglais urticae "kofuu".

Quelques personnes ont souligné leur étonnement de la quasi absence de texte dans mon livre les ailes du désir... ou la vie rêvée des papillons. Cette une réalité, un choix assumé et volontaire afin de laisser toute sa place à l'image, à la contemplation, à la découverte du monde. Tout texte serait ici redondant. La lecture de ce livre peut bien sûr être complétée par celle d'ouvrages sur le sujet mais le livre fonctionne parfaitement seul.


Brahmaea hearseyi "nouhitsu".

Nature en japonais peut également se dire [shizen byousha] littéralement : description de la nature. C'est d'ailleurs un autre de mes hankos... Mes photographies sont particulièrement descriptives et c'est certainenement pour cette raison qu'elles laissent le plus souvent penser au public qu'il s'agit en fait de dessins ou d'estampes [ukiyo e]. Pour chaque image le support végétal est choisi avec le plus grand soin. Il semble alors qu'il n'y ait plus de frontière entre l'animal et le végétal.

Anteos clorinde "hana".

Un instant de contemplation où le papillon devient fleur [hana], figé dans le temps par l'image [e] en japonais...

Vous pourrez découvrir lors du prochain Festival international de Montier-en-der sur le site de Der nature (51290 Outines) mon exposition uKiyo e ... Alors à bientôt j'espère !



Nota : Ukiyo e est terme japonais qui désigne des instants de bonheur issus du quotidien éphémère.
Tag(s) : #L'inspiration

Partager cet article

Repost 0